vendredi 4 février 2011

Captain Beefheart & His Magic Band



   Y’a pas que l’art populaire dans la vie, heureusement ... Un peu de musique pour changer d’autant que le mois dernier un de mes héros est mort. Je veux parler de Don Van Vliet allias Captain Beefheart. Hurleur de tripes sur les traces de Howlin’ Wolf est l’un des musiciens de la pop américaine les plus originaux de sa génération. Copain d’adolescence et vieux complice de Frank Zappa il a produit dès la fin des années 60  avec son groupe "Magic Band" une musique déroutante par son aspect déconstruit, expérimental et révolutionnaire et donc completement outsider à l'époque. J’ai eu la chance de le voir à Paris en 1978 (ça nous rajeunit pas) sous un affreux chapiteau quelquepart à la Courneuve ou à la Porte de Pantin. Concert organisé à l’occasion d’une fête du PSU... Je crois qu’il y avait également the Daevid Allen New York Gong... sacré programme. Je mets trois vidéos qui retracent chronologiquement l'inspiration «blues déglingué» du Captain. Il paraît que c’était aussi un bon peintre. A noter enfin que l'excellente émission Songs of Praise d'Aligre FM a consacré toute l'heure à Beefheart le 3 janvier dernier. Emission téléchargeable et écoutable sur ce lien.


Diddy Wah Diddy est un standard de Bo Diddley maintes fois repris par de nombreux groupes.



Une curiosité puisque ce concert a lieu sur la plage de Cannes le 27 janvier 1968.



La version live de Click Clack. Je crois pouvoir dire sans trop me tromper qu'on aperçoit Roy Estrada à la basse et Art Tripp aux percussions (tous deux respectivement ex bassiste et batteur de Frank Zappa & The Mothers of Invention). Du pur free blues déjanté, du bon gros tatapoum. Torride !

1 commentaire:

Association a dit…

Fly on Captain Coeur de boeuf